UN INTÉRIEUR VERT SANS CASSER SON PEL !

UN-INTÉRIEUR-VERT-SANS-CASSER-SON-PEL---POTIONS-ETHIQUES

Pour ce nouvel article et avec l’arrivée du Printemps, nous avons eu envie de mettre le vert à l’honneur ! Contrairement aux idées reçues, avoir un intérieur vert n’est pas forcément coûteux puisqu’il n’est pas toujours nécessaire d’acheter des graines et/ou plantes. D’autant plus que ces dernières peuvent ne pas supporter le changement entre le magasin et sa nouvelle maison. 

Nous avons testé de nombreuses techniques, que ce soit en intérieur, dans un jardin ou encore sur une terrasse, ce qui nous a permis d’en apprendre davantage sur le monde végétal. Notamment, comprendre le besoin de nos plantes, combattre les nuisibles, donner vie à une nouvelle plante, etc.

Aujourd’hui, nous vous partageons quelques techniques simplesrapidesefficacespeu coûteuses et naturelles qui ont fait leurs preuves chez nous !

#1 | DES PLANTES À PETIT BUDGET

LES BOUTURES

Avant toute chose, voici une définition provenant du magazine Futura Science : “Une bouture correspond à un morceau de végétal qui a été détaché d’une plante mère puis replanté dans un milieu propice. Il peut alors redonner naissance à une nouvelle plante grâce à l’apparition de racines ou d’organes aériens. Il s’agit d’une multiplication végétative. La nouvelle plante est un clone de la mère, elle a le même patrimoine génétique”. 

C’est la méthode de multiplication végétative la plus commune et la moins coûteuse, qui permet de :

  • Sauvegarder les espèces que vous préférez au travers du temps,
  • Remplacer une plante trop vieille ou trop volumineuse,
  • Donner davantage de volume à une plante défraîchie. 

Non, certaines plantes ont besoin d’une méthode de multiplication végétative artificielle différente comme : le semis, le marcottage, la division et la greffe. Tandis que d’autres, se multiplieront par reproduction naturelle (spores, rejets, bulbilles, etc.) . Toutes ces techniques sont différentes et nécessitent plus ou moins de connaissances. Certains sites internet expliquent parfaitement comment les différencier et les réaliser. Nous vous invitons alors à les lire si la main verte vous appelle (retrouvez tous les sites internet qui nous ont aidé  en fin d’article).

La technique du bouturage a plusieurs avantages. Elle permet de : 

  • Conserver, à la différence du semis, les caractéristiques exactes d’une plante (couleur de fleur, écorce d’un arbre, forme du feuillage…). 
  • Multiplier certaines plantes dont la multiplication à partir de graine est compliquée.
  • Créer une plante déjà développée à la différence du semis qui sera plus ou moins long selon les espèces.

L’inconvénient majeur est que cette technique ne peut s’appliquer à toutes les plantes.

Printemps, été, automne, hiver : comment savoir quand réaliser une bouture ? C’est la question que nous nous posons régulièrement mais il n’y a pas d’idée reçue sur le sujet. Encore une fois, toutes les plantes sont différentes : certaines préfèrent être bouturées au printemps comme la Lavande et les Schefflera mais rien n’interdit d’essayer à une autre période. 

L’important est de bien se renseigner sur la plante que l’on souhaite bouturer pour avoir toutes les informations nécessaires en main avant de jardiner ! Prenons l’exemple de l’Erable : la coulée de sa sève est à prendre en compte puisque le sens est différent selon la saison. Il ne faut donc pas couper les branches en hiver sinon vous aurez un retrait de sève.

Pour résumer : la période idéale de bouturage varie et s’étend sur toute l’année en fonction du type de bouture.

Il existe 8 techniques de bouturage (de ce que l’on a trouvé)

  • Par feuille,
  • Par racine,
  • En crossette,
  • Par tige,
  • Par talon,
  • Dans l’eau,
  • À l’étouffée,
  • Sur rameau semi aoûté.
Peu importe la technique, le principe reste le même. Physiologiquement et en caricaturant une plante absorbe l’eau et les nutriments par les racines pour créer la sève brute (=sève dirigée vers les feuilles). Ensuite, grâce à la transpiration des feuilles le processus de photosynthèse se réalise et crée la sève élaborée (=sève dirigée vers les racines). Elle est alors redistribuée en majorité aux organes ne pratiquant pas la photosynthèse.

Le bouturage consiste donc à limiter la transpiration tout en maintenant une activité biologique qui, suite à un afflux de sève élaborée au niveau de la coupe, engendrera l’enracinement.

Nous utilisons, en général, le bouturage dans l’eau & par rameaux semi-aoûtés : 2 techniques simples et efficaces qui ont fait leurs preuves.

Cette technique se pratique sur des rameaux du printemps semi-aoûtés (qui commencent à avoir de l’écorce mature). Si possible, il faudra préparer le matériel avant le prélèvement, sinon enrouler le prélèvement dans un chiffon humide afin d’éviter tout dessèchement.

Le matériel :

  • Du terreau de jardinerie sera très efficace
  • Godet, boîtes d’œufs, brique de lait, etc. (Cf. Blog Banana Pancakes – Le jardinier confiné)
  • Une bouteille en plastique de 1 L (prendre la partie haute
  • Hormone de bouturage ou eau de saule 
  • Sécateur propre
  • Eau
  • Votre bouture

La technique : 

  1. Remplir le godet de terreau, le tasser en le tapant 3 fois sur un support (ne pas trop tasser)
  2. Découper le rameau en biseau en dessous d’un bourgeon et laisser au maximum 2/3 yeux ou 15/20 cm ainsi qu’une seule feuille
  3. La tremper dans l’hormone de bouturage puis la planter dans le godet
    (étape non indispensable mais préférable)
  4. L’arroser puis poser la bouteille coupée par dessus
  5. La laisser à la mi-ombre et aérer 15 min par jour pour éviter les moisissures tout en maintenant une humidité en arrosant quand nécessaire

Il existe des vidéos sur Youtube expliquant très bien les différentes techniques, notamment celle de jardin d’Emerveille qui nous accompagne pas à pas.

 

Il faut savoir que toutes les boutures ne prennent pas toujours. Parfois, pour être sûr qu’au moins une bouture prendra, le mieux est d’en réaliser plusieurs. Si vous avez la chance qu’elles prennent toutes, et que vous n’avez pas la place de les garder, il sera toujours possible de : 

Il est donc temps de prendre un pot, un sécateur propre et désinfecté, un peu de terre, de l’eau, votre plante préférée et vos petites mimines pour réaliser votre première bouture. Vous êtes prêt(e) ? 

LES GRAINES

On a tous déjà mis une graine dans un pot de terre et vu une petite tige se dresser. En soit, planter une graine ne demande pas beaucoup d’effort mais plutôt des connaissances sur les besoins de la plante à venir !

Acheter des graines est tout à fait possible, mais dans notre démarche écologique nous récupérons les graines de nos plantes et celles de nos proches : l’échange & le troc c’est la vie !

Voici une petite liste, non exhaustive, des graines que nous pouvons récupérer dans nos jardins , sur nos terrasses mais aussi dans notre cuisine :

  • Œillets
  • Érables
  • Plantes grasses (comme l’aloès arborescent qui fait des graines en hiver)
  • Tournesol
  • Rose
  • Salade (oui, elle fait des fleurs)
  • Légumineuses (lentilles, haricots, etc.)
  • Avocat
  • Poivron
  • Litchi
  • Mangue
  • Pomme
  • Ananas
  • Plantes aromatiques (basilic, menthe, etc)
Vous l’aurez compris, il y a de quoi faire avec ce qui nous entoure déjà au quotidien. Alors surveillez bien vos plantes, à un moment vous y verrez certainement de jolies graines !

Rien de plus simple, car on par du principe qu’une fois une graine présente en terre  elle “peut” produire une plante sans intervention humaine. Parfois aller au plus simple est efficace. 

Le matériel :

  • Terreau et/ou compost (le mélange est possible)
  • Pot, godet, verre (faites avec ce que vous avez, comme pour les boutures)
  • Eau 
  • Vos graines 

La technique : 

  1. Remplir votre contenant de terre
  2. Planter vos graines (il est possible de planter plusieurs graines dans un même contenant. Il faut seulement penser à laisser de l’espace entre chaque graine)
  3. Arroser jusqu’à voir de l’eau s’écouler du pot
    (pour les contenants sans évacuation : attention à ne pas inonder)
  4. Placer vos pots en fonction des besoins de vos graines (par exemple : les pommes peuvent aller dehors sans problème mais les litchis seront mieux en intérieur pour le début de la pousse)
  5. Maintenir une humidité en arrosant quand nécessaire

Il est tout a fait possible de récupérer des graines sur une fleur et de les planter l’année suivante à une période plus propice à sa pousse.

Vous aurez davantage de résultat en connaissant la bonne période pour planter un type de graine mais les planter quand bon vous semble est tout à fait possible : ça pousse super, ça pousse pas on en plantera d’autres ! 

Ici on fonctionne comme cela et on laisse faire Madame Nature !

 

Vous l’aurez compris, que ce soit pour faire des boutures ou planter des graines, l’important est de connaitre les besoins de ses plantes. Pour cela, on vous en parle un peu plus bas !

LES PLANTES À MOINDRE COÛT

 Vous n’avez pas la main verte ? 

Pas de problème, Potions Ethiques a la SOLUTION ! 

LES PLANTES ABÎMÉES

De nombreux magasins proposent de “sauver” des plantes en les bradant. Certes, elles peuvent être parfois (souvent) abîmées mais en leur donnant ce dont elles ont besoin (lumière, eau, engrais naturels, etc.) il y a beaucoup de chance qu’elles s’épanouissent !
 

Surtout ne pas oublier de leur donner beaucoup d’amour : qui n’a pas vu cette vidéo montrant “l’incidence des mots” #lespetitsmouchoirs ! Retrouver l’explication de l’expérience sur le riz du Docteur Emoto ici.

PLANTE-ALOE-VERA-ACHAT-MAGASIN---POTIONS-ETHIQUES

LE TROC :

On a évoquer plus haut les foires aux plantes, mais qu’est-ce que c’est ? Ce sont des événements où l’on peut retrouver de nombreux professionnels à la main verte. Astuces, conseils, plantes en ventes ou en troc, de quoi verdir notre quotidien et enrichir nos connaissances en la matière. Ce site répertorie les dates de ces foires en fonction des régions. N’hésitez pas à y jeter un œil et à tenter l’expérience du troc !

#2 | ENTRETIEN NATUREL : C'EST POSSIBLE

COMPRENDRE NOS PLANTES

Avant même de choisir l’emplacement de sa plante, il est important de connaitre ses besoins (luminosité, chaleur, humidité, acidité de la terre, eau, etc.) Pour cela, il existe de nombreux sites internet et applications qui peuvent nous aider au quotidien. Nous vous avons réalisé une petite sélection des sites et applications qui nous ont conquises pour prendre soin naturellement de nos plantes !

APPLICATIONS

Plantnet est une application d’identification d’une plante à partir d’une photographie & “projet de science participatif sur la biodiversité végétale”.

En plus de nous aider au quotidien, pour le bien-être de nos plantes au travers des informations que l’application met à disposition, elle agit pour la biodiversité et le référencement des plantes du monde entier.

Bref, un outil comme on les aime qui est à la fois : pédagogique, ludique et utile. Les botanistes comptent sur nous afin de référencer un maximum d’espèces végétales pour favoriser le développement durable !

Avantages :
Inconvénients :
  • Application 100% gratuite
  • Disponible sur Androïd & iOS
  • Identification fiable & illimitée
  • Informations sur les plantes (classification, habitat, utilité, description, culture, etc.)
  • Photos des différentes floraisons de la plante choisie
  • Stockage de ses plantes dans son espace personnel
  • Enregistrement possible par géolocalisation des plantes croisées sur son chemin
  • Recherche possible par classification : famille, genre et espèce
  • Informations provenant de Wikipédia (encyclopédie collective en ligne – modifiable par tout le monde : attention aux informations erronées)
  • Peu intuitif (on ne sait pas trop où il faut cliquer pour trouver les informations)

Picture This est une application d’identification d’une plante à partir d’une photographie & communauté engagée dans le monde entier pour l’échange et l’exploration du monde végétal !

Avantages :
Inconvénients :
  • Application gratuite (nombre limité d’identification par jour, en fonction des ID obtenus grâce à la publicité)
  • Disponible sur Androïd & iOS
  • Ergonomique
  • Identification fiable à 95%
  • Informations sur les plantes directement dans l’application (entretien, détails, utilisation et galerie)
  • Stockage de ses plantes dans son espace personnel
  • Exploration géographique mondial
  • Géolocalisation permettant la découverte des plantes aux alentours
  • Calendrier d’entretien (notifications pour arrosage et fertilisation des plantes)
  • Publicité premium (à chaque ouverture de l’application)
  • Traduction en français parfois approximative
  • Géolocalisation sur Androïd peu fiable (à ce jour)
  • Application gratuite : limite d’utilisation (obligation de regarder des publicités pour acquérir des points d’identification) -> mais ça se fait !

Monstera est une application d’accompagnement pour prendre soin de ses plantes (arrosage / rempotage / fertilisation / brumisation).

 

Avantages :
Inconvénients :
  • Application gratuite
  • Disponible sur Androïd & iOS
  • Ergonomique
  • Stockage de ses plantes & personnalisation de ses besoins (prise en compte de la position de la plante, luminosité, critères spéciaux & météo)
  • Géolocalisation
  • Gestion des rappels
  • Pas d’identification des plantes donc obligation de connaitre les besoins de celles-ci

Il existe d’autres applications qui peuvent valoir le coup, mais que nous n’avons pas testées à ce jour. N’hésitez pas à nous partager vos préférées !

SITES INTERNET

Voici une liste des sites qu’on a pu parcourir et qu’on parcourt régulièrement pour nous aider au quotidien :
 

ASTUCES ET RECETTES VERTES

Maintenant que l’on connait les besoins des plantes, nous vous partageons nos petites astuces faciles, naturelles et peu coûteuses qui ont fait leurs preuves chez nous !

COMBATTRE LES NUISIBLES :

Pour éradiquer & éviter les pucerons, il faut : 
 
  • Préparer des concoctions  :
    • 3 cas de savon noir (ou 150 g de copeaux) + 1 L d’eau chaude : remuer, laisser refroidir et pulvériser !
    • 4 grosses gousses d’ail blanc écrasées + 1 L d’eau : laisser macérer pendant 24h et pulvériser ! 
  • Mettre des coccinelles dans ses plantes / son jardin : elle dévoreront les petits pucerons !
  • Limiter les apports en engrais parce qu’ils adorent cela !
  • Placer les plantes aromatiques à proximité des plantes infectées : les pucerons n’aiment pas les fortes odeurs (thym, lavande, menthe, etc.).

Pour éradiquer & éviter les cochenilles, il faut : 

  • Préparer des concoctions :
    • 1 càc savon de Marseille + 1 L d’eau + 1 càc d’huile végétale (colza) + 1 càc d’alcool à 90° : mélanger, pulvériser sur les feuilles, les tiges et le tronc & nettoyer régulièrement à l’aide d’un chiffon imbibé du produit jusqu’à dissolution des cochenilles (étape fastidieuse mais très efficace). 
  • Éviter la chaleur et l’humidité : placer les plantes dans un endroit sec.
  • En prévention :
    • Asperger l’arbre avec de l’huile blanche (paraffine) 
    • Sortir ses plantes en extérieur pour que les insectes viennent les protéger

Pour éradiquer & éviter les moucherons, il faut : 

  • Protéger la surface de la terre (cailloux / paille)
  • Préparer des concoctions :
    • 1 càc de liquide vaisselle + 1 càc sucre + 4 càs de vinaigre de cidre : mettre la préparation dans une coupelle et la placer proche de la source de moucherons. Ils viendront s’y noyer avec plaisir !
    • 30 g de savon noir + 1 L d’eau : mélanger & vaporiser après arrosage des plantes – 1 fois par semaine (lors de l’arrosage les larves remontent à la surface et seront donc en contact direct avec le savon #tueurdemoucherons)
  • Arrêter d’arroser les plantes jusqu’à disparition des moucherons (les larves dévorent les racines et tuent progressivement la plante. Leur cycle est interminable, le plus simple est donc de les priver d’eau et de chaleur).

Pour éradiquer & éviter les limaces, il faut : 

  • Préparer des concoctions :
    • Réaliser un mélange d’ail et d’eau puis pulvériser la terre (l’odeur les dérange).
    • Placer un contenant de bière à proximité des plants dévorés (idéalement semi enterré).
  • Placer de la cendre / paille / fougères / branches à épines / coquilles d’œufs broyées aux pieds de vos plantations (ça les empêche d’y accéder #pasdebavepasdesalade !).
  • Planter des œillets d’inde dans les jardins : ils attirent les limaces.
  • Adopter des poules (en plus vous aurez des œufs) !

QUELQUES GESTES POUR UNE PLANTE AU TOP :

  • Apport en calcium en les déposant aux pieds des plantes (broyées).
  • Lutte contre certaines maladies.
  • Barrière répulsive contre les limaces.
  • Nettoyant naturel des feuilles.
  • Engrais naturel.
  • Fertilisant des sols (enterrer aux pieds plantes).
  • Répulsif naturel contre les moucherons.
  • Ne pas laisser d’eau stagnante dans les coupelles #deadroot.
  • Arroser quand la terre commence à sécher.
  • Trouver la bonne place.
  • Remporter ses plantes quand les racines commencent à sortir, ou quand on voit que la plante commence à étouffer (en moyenne : tous les 3 ans).
  • Enlever la poussière sur les feuilles (pour que la photosynthèse se fasse bien).
  • Dire des mots doux, des mots d’amour, des mots de tous les jours pour qu’elles poussent bien !

Voilà pour nos astuces efficaces, naturelles et peu coûteuses pour verdir son quotidien !

& vous, quelles sont vos astuces ?

En attendant notre prochain article, vous pouvez profiter du confinement pour réaliser de belles et bonnes petites recettes : rendez-vous dans notre espace cuisine ! Et si jamais vous avez des enfants et que vous ne savez pas comment les occuper, notre espace enfant peut vous intéresser. 

N’hésitez à nous rejoindre sur Instagram, nous partageons plus régulièrement des astuces du quotidien !

À très vite,

Signature Angélique-et-Marion Potions Ethiques
PINTEREST-UN-INTERIEUR-VERT-SANS-CASSER-SON-PEL-POTIONS-ETHIQUES

2 Comments

    1. Bonjour 🙂,

      Merci pour ce message qui nous touche beaucoup !
      Nous sommes ravies que cet article ait pu t’aider et qu’il t’inspire surtout <3

      N'hésite pas si tu as des questions qui restent en suspens 🙂

      Douce fin de journée
      Angélique & Marion 🌱

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.