LES ENFANTS ET LE ZÉRO DÉCHET

LE-ZERO-DECHET-ET-LES-ENFANTS-POTIONS-ETHIQUES

Ce n’est pas toujours évident d’intégrer le zéro déchet dans son quotidien, alors le faire également pour ses enfants peut s’avérer un peu difficile dans nos esprits. On se met la pression pour leur bien-être, on stress, on angoisse, on se dit qu’on ne peut y arriver seul … Mais, n’y a-t-il pas une contradiction dans ce discours ? Réduire son impact environnemental ne devrait pas nous angoisser et nous rendre la vie plus dure. Tout au contraire, nous devrions prendre plaisir à faire cela. Alors aujourd’hui, je vous parle des mes astuces zéro déchet que j’applique au quotidien pour mon enfant. Elles sont simples, efficaces et sans prise de tête. Parce que nous avons tous besoin de soutien lorsqu’on commence quelque chose , alors voici un peu d’aide. 

En fin d’article, vous découvrirez l’avis de plusieurs mamans. Elles vous parlent de leur expérience personnelle sur l’intégration du zéro déchet dans leur foyer. Pourquoi font-elles cela et que peut apporter ses actions dans leur quotidien ? Elles vous partagent leurs petites astuces testées et approuvées.

Réduire ses déchets pour une vie plus saine, plus équilibrée et moins coûteuse.

Notre planète le mérite et nous aussi ! 

LES ASTUCES DE POTIONS ETHIQUES

DESSIN

LES ENFANTS ET LE ZÉRO DÉCHET CRAYONS STABILO- POTIONS ETHIQUES

Il existe de nombreux dérivés au coloriage traditionnel. Parfois on pense aller au plus simple avec nos feuilles blanches trouvées dans le commerce lors de nos courses. Mais il ne suffit de pas grand chose pour faire plaisir à nos enfants. Cela ma fille me l’a bien appris ! Alors voici une liste non-exhaustive d’alternatives au coloriage classique :

La liste peut-être longue, mais voici quelques activités déjà réalisées avec ma princesse simples et efficaces. 

  • Des bulles de savon maison,
  • Des cabanes d’intérieures (avec chaises et draps),
  • Les rouleaux de papier toilettes sont vos amis,
  • Des bacs sensoriels,
  • Les bibliothèques regorgent de trésors,
  • Le tri de graines pour la motricité (les activités du type “Montessori” sont nombreuses et peu coûteuses quand on sollicite son matériel personnel. Pinterest est une source d’informations conséquente).
Parfois on pense que l’achat est la solution, pourtant nos enfants ne recherchent qu’une seule chose : qu’on fasse appel à notre imaginaire pour jouer avec eux (faites appel à votre enfant intérieur).

ACTIVITÉS

LES ENFANTS ET LE ZÉRO DÉCHET ACTIVITES - POTIONS ETHIQUES

HYGIÈNE & ALIMENTATION

HYGIENE-ET-ALIMENTATION-POTIONS-ETHIQUES

De mon point du vue, hygiène et zéro déchet est le sujet le plus délicat. Nous avons tous nos habitudes et nos avis qui divergent, principalement sur ce thème. Alors les idées que vous trouverez ici (comme dans tout nos articles) sont propres à nos habitudes. Chacun est libre de faire comme il le souhaite, bien évidemment. 

Nous utilisons donc au quotidien : 

Nous achetons trop et utilisons peu. Le seconde main est alors une solution intéressante. Encore une fois peu coûteux et facile avec les outils que nous avons à disposition comme Market Place et Le Bon Coin. Il est alors possible d’acheter d’occasion : 

  • Des jouets,
  • Des vêtements (surtout pour le peu de temps que nous les utilisons),
  • Des livres (pour les lectures du soir ou encore l’apprentissage).
 
Chiner peut apporter de belles surprises ! 
Aimez-vous cela ?

SECONDE MAIN

LES ENFANTS ET LE ZÉRO DÉCHET SECONDE MAIN- POTIONS ETHIQUES

APPRENTISSAGE

Intégrer le zéro déchet dans la vie de son/ses enfant(s) ne veut pas simplement dire : avoir de nouvelles habitudes au quotidien en tant que parents. L’intégrer c’est aussi montrer à son/ses enfant(s) les bons gestes à avoir. Expliquer quelle cause nous défendons en faisant tout cela. Et appliquer ces gestes au quotidien. Comme l’explique Madi dans son témoignage “ils ne voient pas un ordre à respecter mais une prise de conscience s’éveille en eux”.

Comment faire cela ? Il faut leur expliquer qu’il faut : 

  • Ramasser les déchets jetés par terre,
  • Ne pas tirer la chasse à chaque passage au toilette, 
  • Ne pas gaspiller la nourriture, le papier, etc. 
  • Éteindre les lumières quand ils ne sont plus dans les pièces,
  • Respecter la nature et les animaux, 
  • Prendre soin de ses affaires pour ne pas à devoir les remplacer,
  • Être davantage en extérieur pour comprendre l’environnement.
  • Etc.
 
Il existe de nombreuses autres petites astuces, mais je vous laisse nous partager les vôtres pour que nous puissions échanger sur le sujet. Bien sûr, chaque action est propre à chacun. Le but n’est pas de s’infliger plus de travail au quotidien mais de s’alléger de la surconsommation. Il faut du temps et de la persévérance pour prendre de nouvelles habitudes, alors ne vous infligez pas trop d’un coup. Laissez vous le temps de faire les choses bien et au fur et à mesure, sinon le découragement peut vite arriver. 
APPRENTISSAGE ECOLOGIE-POTIONS-ETHIQUES

"Devenons les acteurs du grand mouvement ZÉRO DÉCHET.

Notre action est notre espoir !"

Julie Bernier

avis de MAMANS

“J’ai intégré le zéro déchet dans la vie de mes enfants car c’est la vie quotidienne de notre foyer.

C’est à leur génération d’être une génération spontanée sur le zéro déchet. Moi je suis la génération consciente qui change ses habitudes.

Je n’ai pas réellement d’astuces, je remplace la chose non zéro déchet par la chose qui l’est avec une explication auprès de ma famille. 
Exemple : Coton tige -> oriculi. Je leur montre des images du continent plastiques en leur expliquant que nous on ne jette plus de coton tige pour contribuer à ce désastre. Et je fais ça pour chaque élément changé. Ainsi mes enfants ont conscience des choses et ne le font pas pour m’obéir. 

Chaque personne a les moyens de changer cela mais il faut parfois une personne qui les guide. Les gens ne savent pas par où commencer et ont besoin d’aide.

Pourquoi je le fais ? Parce que ma conscience me dit qu’il n’y a plus le choix !”

Par Madi Mon Healthy

“Ma fille avait des couches lavables, on utilise des cotons, mouchoirs lavables, des serviettes de table en tissu et des sacs à vrac pour toute la famille. Je n’ai jamais utilisé de lingettes jetables.

Je le fais dans une démarche écologique, je pense que c’est mieux pour la planète. Mais ça va dans un ensemble de chose : consommer majoritairement bio et français, ramasser les déchets par terre dans les rues, nous allons déménager et nous souhaitons faire un potager et mettre en place un compost, etc.

Pour celles et ceux qui souhaitent se mettre au zéro déchet, je pense qu’il faut aller à son rythme, ne pas se prendre la tête. Vous ne serez pas Béa Johnson du jour au lendemain, et ce n’est même pas obligé que ce soit un objectif.

On ne peut pas être parfait écologiquement parlant, et on sait que les actions individuelles sont des gouttes d’eau plus que des actions de grande ampleur. Comme celles des gouvernements et/ou des entreprises qui seraient beaucoup plus efficaces. C’est donc pour moi également une forme de militantisme que de faire ce choix. Car malheureusement je ne pense pas que ce soit en étant tous et toutes zéro déchet que l’on changera les choses. Tant que les politiques, chefs d’entreprise, lobbyistes et j’en passe s’en mettront plein les poches sur notre dos sans se poser de questions, qu’on s’en sortira. Pour eux, notre démarche n’est rien. Mais pour moi, chaque petit pas me permet d’être plus en paix avec ma conscience et avec la Terre Mère.

Le zéro déchet ne doit pas devenir une contrainte ni une source de culpabilité qui pèse souvent sur la mère de famille. Du fait que c’est souvent la femme qui gère la maison dans la majorité des ménages. Donc le zéro déchet ne doit pas être une nouvelle aliénation de la femme mais un choix mesuré, réaliste et cohérent avec le temps et l’envie disponible.”

Par Azalée du Blog 2 Maman.

“Dès que ma fille est née j’ai intégré le zéro déchet avec des soins (comme le liniment, l’eau nettoyante, …) et quelques mois après des couches lavables, l’hygiène naturelle infantile, les produits ménagers, etc. J’ai poursuivi en intégrant à nos activités de la peinture faite maison et les plateaux sensoriels. Pour le reste, je pratiquais déjà la récupération.

Ce qui est important c’est de commencer par quelque chose qui va nous être vraiment utile et que nous  allons utiliser régulièrement. La lessive ou un nettoyant, par exemple .
Je pense qu’il ne faut pas utiliser de recettes avec trop de matières premières ou des “pubs – recettes”, la citation “Less is more” est plus que jamais d’actualité !

J’ai poussé la démarche plus loin suite à une réaction allergique de ma fille à de la lessive spéciale bébé !
Donc je dirais que je fais cela pour le bien de ma fille, pour la planète et pour moi 😊

Par Sehria de À l’abordage pirate.

“J’ai commencé à changer mes produits de beauté avant d’être enceinte. Comme les huiles végétales et l’Aloe Vera plutôt que des crèmes du commerce. Je fais mes shampoings solides et mon dentifrice. Et c’est la même chose avec les produits ménagés.
 
Quand je suis tombée enceinte, je me suis rendue compte que je pouvais aller plus loin et que ce n’était pas si dur que ça. J’ai donc beaucoup diminué ma consommation de fast-fashion et je me suis dit que je pouvais faire pareil pour mon bébé. Parce que c’était bon pour elle mais aussi parce que je voulais lui laisser une planète pas trop pourrie.”
 

“Pour moi il s’agit surtout d’un état d’esprit :

  • Acheter des vêtements ou des jouets de seconde main et pas forcément du neuf pour leur redonner une seconde vie (je vends ou échange aussi les vêtements trop petits au lieu de les jeter),
  • Utiliser les boites à livres qui se développent de plus en plus dans les communes et aller à la bibliothèque plutôt que d’acheter/jeter les livres,
  • Préparer un maximum de repas maison plutôt que d’acheter des produits tout faits et emballés (voir sur-emballés!!),
  • Lors des courses : Choisir les produits en fonction de leur composition mais aussi de leur emballage.

J’essaye de faire au mieux, par des petits gestes au quotidien.

Mes astuces pour limiter les déchets :

  • Utiliser des gants de toilettes mouillés plutôt que des essuie-tout ou serviettes en papier lors des repas,
  • Utiliser des cotons lavables plutôt que du coton ou des lingettes pour le visage et les fesses de bébé,
  • Utiliser des gourdes plutôt que des bouteilles d’eau en plastique,
  • Faire les cookies et gâteaux à la maison plutôt que d’acheter des gâteaux emballés au supermarché (en plus c’est meilleur :-)).

Pour moi c’est quelque chose de très important, surtout en tant que maman puisqu’on se doit de donner le bon exemple à nos enfants et de leur apprendre à respecter la nature et leur planète. Je viens d’ailleurs de proposer à l’association des parents d’élèves de l’école de mes enfants de faire cette année une éco-kermesse (zéro déchets : gobelets lavables et réutilisables, assiettes et couverts en bambou, jeux et lots locaux et artisanaux (en bois, cousu main,…) plutôt que les bricoles en plastiques achetées habituellement).”

Par Élodie

Et vous, comment faites-vous au quotidien ? Avez-vous intégré le zéro déchet dans la vie de vos enfants ? Quelles sont vos astuces et votre point de vue ?

N’hésitez pas à nous envoyer votre avis de parents, nous nous ferons un plaisir de le rajouter dans cet article. 

À très vite, 

Signature Angélique Potions Ethiques
LES-ENFANTS-ET-LE-ZÉRO-DÉCHET-POTIONS-ETHIQUES

10 Comments

  1. Hello,
    Très intéressant ton article.
    Je pense ÉNORMÉMENT à la seconde main pour quand j’aurais un enfant. Mais genre pour tout, meuble, jouet, vêtement.
    Bon les lingettes lavables seront une évidence pour moi, j’en utilise depuis des années déjà !
    C’est super de sensibiliser les enfants petits !

    1. Bonjour Aurélie,

      Merci pour ton commentaire. Je suis contente que cet article te plaise 🙂
      Nous essayons au maximum de passer par du seconde main. Nous y allons au fur et à mesure mais on y va 🙂
      Les “mauvaises” habitudes sont parfois dures à changer.

      Si tu as déjà ces habitudes là, il n’y aura aucun souci avec tes enfants. Ça se fera même naturellement je pense.
      Ma fille est encore petite alors les explications ne sont pas toujours intégrées mais elles sont là et elle grandit avec cela. Je pense que c’est important de les sensibiliser. Ils sont le futur après tout 🙂

      Douce journée à toi,
      Angélique 🙂

  2. Merci pour ton article plein de bonnes idées ! Nous sommes encore fort loin du zéro déchet ici, mais on applique déjà pas mal des choses que tu listes, seconde main, prise de conscience des enfants (pas facile notamment de faire attention à ne pas abîmer à 3 et 5 ans !!), éviter le jetable dès que possible… cela me réconforte de me dire qu’on fait déjà pas mal de choses car parfois quand je vois la tonne de poubelles que l’on produit ça me désespère !

    1. Coucou Farah,

      Avec plaisir. On se pose souvent beaucoup de question et j’ai voulu écrire cet article pour justement montrer que personne n’est seul et qu’on fait en fonction de son quotidien.
      Nous ne sommes pas des super héros, donc la pression ne devrait pas être un mot du quotidien. Au contraire, faire cela avec plaisir et pour nos valeurs.
      La diminution des poubelles vient au fur et à mesure 😉
      J’en produits encore beaucoup et chaque jour et un nouveau jour pour adopter un geste sans stress.

      Effectivement à cet âge là c’est délicat de leur demander d’être soignés. D’autant plus privilégier le seconde main et leur apprendre les “bons gestes” à nos yeux 🙂

      Merci pour ton commentaire,
      À très vite
      Angélique

  3. Les enfants peuvent être très surprenant en matière d’écologie. C’est même plus facile pour eux d’adopter des habitudes plus saines. Mon fils a été l’accélérateur de ma prise de conscience. Non pas parce que je voulais faire les choses bien pour lui, mais parce qu’il m’a montré qu’il savait que voir des déchets dans la nature n’est pas normal, que les voitures polluent et que l’électricité aussi etc. Avec ses questions en permanence il m’a obligé à ouvrir les yeux plus grands.

    1. Coucou 🙂

      Oui, les enfants sont des moteurs surprenants. Comme on dit “la vérité sort de la bouche des enfants” alors pourquoi ne pas les écouter comme ils nous écoutent.
      Une belle prise de conscience, ils nous apportent !

      Merci pour ton partage d’expérience.
      À très vite
      Angélique 🙂

  4. Ici, nous faisons à notre niveau petit à petit.
    Déjà, nous n’achetons plus de sopalin et avons des essuies tout lavable. Nous avons également mis en place des serviettes en tissus. Nous avons encore des efforts à faire mais c’est petit à petit et chacun à son niveau.
    Pour ce qui concerne mon enfant, elle sait qu’il ne faut pas jeter de papier parterre. Elle a une gourde pour boire mais aussi une pour la compote que l’on réutilise. Après, elle aurait tendance à tout ramasser que ce soit dans les magasins ou lorsqu’on balade.

    1. Bonjour Claude,

      Les enfants sont surprenants 🙂
      Et il n’y a pas de petits gestes mais que de grandes avancées !
      Tu fais petit à petit mais au moins tu fais 😉
      Pas tout le monde a cet état d’esprit.
      Un geste en appel un autre.
      Merci pour ton partage d’expérience.

      À très vite
      Angélique

  5. Coucou,
    Je ne suis pas maman, mais c’est déjà compliqué de réduire ses déchets donc j’imagine avec des enfants… En tout cas, merci pour les astuces, seconde main j’y pensais déjà mais je n’avais pas réfléchi aux activités 🙂

    1. Bonjour 🙂

      Il ne faut pas forcément être maman/parent pour adopter de nouveaux gestes en vue de protéger notre planète.
      Ce n’est pas si compliqué en fin de compte car les enfants sont des éponges qui apprennent très vite et qui sont volontaires bien plus que les adultes 😉
      Il faut un peu de créativité et d’outils pour nous soutenir et nous aider 🙂

      N’hésite pas si tu as des questions, nous ne partageons pas seulement des astuces pour les enfants 😉
      Ravie que cet article ait pu te donner des idées.

      À très vite
      Angélique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.